Anesthésiologie

Anesthésiologie

  • Cheffe de service : Dr E. BROCAS
  • Cadre Supérieur de santé : Mme Nathalie DELAGE
  • FF Cadre de santé : Mme Armelle PAGNONCELLI
  • Cadre de santé SSPI – Bloc opératoire : Mme Sandrine CHAMPION

ANESTHESIE - MEDECINE PERIOPERATOIRE

Le service d’Anesthésie Médecine Péri Opératoire (AMPO) vous accompagne tout au long de votre parcours chirurgical ou interventionnel ou de votre grossesse pour garantir votre confort et votre sécurité.

QU'EST-CE QUE L'ANESTHESIE ?

L’anesthésie est un ensemble de techniques qui permet d’atténuer la douleur et/ou la conscience, pour la réalisation d’un acte chirurgical, obstétrical ou médical (endoscopie, radiologie, …)

Il existe plusieurs types d’anesthésies :

1° L’anesthésie générale est un état comparable au sommeil, produit par l’administration de médicaments.
La perception de la douleur est neutralisée et le patient inconscient.
La respiration est assistée dans la plupart des cas.

2° L’anesthésie loco-régionale permet par différentes techniques de n’endormir que la partie opérée du corps.
Son principe est le blocage des nerfs de cette région par l’injection d’anesthésiques locaux. Le patient peut rester éveillé, écouter de la musique ou somnoler avec une sédation.

3° L’hypnose est « l’application d’une technique relationnelle, qui cherche à séparer le patient de la réalité environnante, pour l’immerger dans un changement suggéré à l’imagination afin de procurer, dans le cadre de l’anesthésie, une analgésie ou une anxiolyse » (SFAR 2009). Elle peut être associée à une anesthésie locale ou loco-régionale.

4° la sédation : Certains actes chirurgicaux peuvent se faire sous sédation qui est une forme d’anesthésie générale peu profonde qui ne nécessite pas la respiration assistée.

img

LA CONSULTATION D’ANESTHESIE

Elle est obligatoire, et doit être faite minimum 48 h avant une chirurgie programmée, un mois avant un accouchement.

Les enfants mineurs doivent être accompagnés par un des tuteurs légaux.

Le but est de recueillir les informations sur la santé du patient, afin de choisir la prise en charge  anesthésique la plus adaptée à la chirurgie prévue, à votre état de santé et à vos souhaits.

Où faut-il aller ?

Attention ! Prenez le temps de bien lire votre convocation ! C’est écrit dessus.

Il y a plusieurs lieux de consultations d’anesthésie sur le CHSF :

– Au niveau du Pôle B rez de chaussée, dans le service de chirurgie ambulatoire, pour les consultations de chirurgie ambulatoire (photo)

– Au niveau du Pôle A rez de chaussée, dans le couloir des explorations fonctionnelles pour les grossesses à risque

– Au niveau du Pôle B rez de chaussée, en consultation anesthésie- rhumatologie- orthopédie pour toutes les autres

Prise de rendez-vous

Le rendez-vous vous est donné par la secrétaire de votre chirurgien, lors de l’organisation de votre intervention chirurgicale.

Que faut-il apporter ?

– Vos ordonnances en cours

– Les bilans (courriers et examens) spécialisés les plus récents si vous avez des pathologies (cardiaques, respiratoires, endocriniennes, neurologiques, rénales ou hépatiques par exemple)

– Les examens et bilans biologiques demandés pour l’intervention.

– Autres informations qui vous sembleraient pertinentes

Si vous ne parlez pas français, venez à la consultation avec un proche (ou joignable au téléphone) qui pourra traduire, afin que vous puissiez répondre correctement aux questions, et comprendre tout ce que le médecin anesthésiste a à vous expliquer.

En savoir plus sur la consultation d’anesthésie, cliquez ici

A quoi ça sert ?

A l’issue de la consultation, après avoir évalué votre état de santé et vous avoir examiné, le médecin anesthésiste vous proposera un type d’anesthésie. Cela peut être une anesthésie générale ou une anesthésie loco-régionale. Lorsque cela est possible, le médecin vous laissera le choix du type d’anesthésie.

L’organisation générale du bloc opératoire ne nous permet pas de vous garantir que le médecin anesthésiste que vous avez vu à la consultation, sera celui qui sera auprès de vous lors de l’intervention.

Informations complémentaires sur l’anesthésie :

Pour chaque consultation, nous vous remettons, en complément des informations données durant le rendez-vous, une information écrite correspondant à l’anesthésie prévue.

Fiche d’information sur la transfusion : cliquez ici

Fiche d’information sur la péridurale et la rachianesthésie : cliquez ici

Fiche d’information sur les blocs nerveux périphériques : cliquez ici

Fiche d’information sur l’analgésie contrôlée par le patient : cliquez ici

Fiche d’information sur la prise en charge de la douleur : cliquez ici

img

PREPARER VOTRE HOSPITALISATION

Hospitalisation conventionnelle ou chirurgie ambulatoire : La chirurgie ambulatoire n’est possible QUE si vous répondez à tous les critères : un type de chirurgie éligible (proposé par le chirurgien), un état de santé général adapté (validé par l’anesthésiste), et de votre côté, une organisation adaptée (habiter à proximité, avoir une personne majeure pour vous surveiller, etc…)

Tabac : L’arrêt du tabac avant une intervention chirurgicale diminue les risques de complication durant l’intervention et favorise la cicatrisation et la récupération après l’intervention. Une consultation d’aide au sevrage tabagique peut vous être proposée : cliquez ici pour plus d’information.

Avant le jour de votre hospitalisation, il est conseillé de faire votre pré-admission au niveau des caisses.

img

AU BLOC OPERATOIRE

Vous serez pris en charge par un(e) médecin anesthésiste (qui ne sera pas forcement celui que vous avez vu en consultation) et un(e) infirmièr(e) anesthésiste (IADE).

Des capteurs collés sur votre poitrine et parfois votre front, un brassard à tension et un capteur au bout du doigt nous permettrons de nous assurer en continu que tout va bien pour vous et de surveiller l’anesthésie. Si elle n’a pas déjà été mise en place dans le service d’hospitalisation, une perfusion (voie veineuse)  vous sera posée et c’est par cette perfusion que seront donnés les médicaments de l’anesthésie.

EN POST-OPERATOIRE

Après l’opération, vous serez surveillé en salle de surveillance post interventionnelle SSPI (ou salle de réveil) le temps de s’assurer que tout va bien pour vous et que vous êtes bien confortable.

Si vous n’avez eu qu’une anesthésie loco régionale d’un membre et que vous n’avez pas eu besoin de médicaments de sédation pendant l’intervention, il est possible que vous n’ayez pas besoin de passer en SSPI et que vous puissiez aller directement dans votre chambre ou à l’unité de chirurgie ambulatoire. C’est l’anesthésiste et le chirurgien qui décideront ensemble de cela.

Que vous soyez pris en charge en ambulatoire ou en conventionnel, vous recevrez des médicaments contre la douleur pour que vous soyez bien confortable après l’intervention.

Si vous n’êtes pas correctement soulagé, n’hésitez pas à le signaler au personnel du service où vous êtes hospitalisé, un anesthésiste pourra venir vous évaluer et éventuellement réajuster vos traitements.

img

LE JOUR DE VOTRE HOSPITALISATION

Vous devez vous munir de :

– tous les documents du dossier radiologique et examens en rapport avec votre intervention,

– l’ordonnance de votre médecin traitant et des spécialistes si vous avez un traitement personnel en cours,

– une carte de groupe sanguin, si vous en possédez une.

– les résultats du bilan sanguin si vous avez effectué ce dernier dans un laboratoire près de chez vous .

Le médecin hospitalier considérera le devenir de votre traitement de ville au regard des traitements dont vous aurez besoin durant votre séjour hospitalier.

Ne soyez pas étonné(e) si les traitements que vous aurez à poursuivre pendant votre hospitalisation ne portent pas les mêmes noms que ceux que vous prenez habituellement. Il peut s’agir de génériques ou de molécules dont l’indication et l’efficacité sont équivalentes.

img

Jusqu’à quand ai-je la possibilité de manger et boire ?

Consignes de jeûne préopératoire en chirurgie programmée : cliquez ici.

 

Arrêter de fumer la veille à minuit 

Sauf si l’anesthésiste vous dit le contraire en consultation, en fonction de vos antécédents (si vous avez été opéré de l’estomac ou si vous avez un reflux digestif ou une hernie hiatale par exemple), vous avez le droit de manger jusqu’à 6 heures avant l’heure de l’opération (si l’opération est prévue à 13h , vous pouvez manger avant 7h du matin) et de boire des liquides clairs (eau, thé, café, jus de fruits sans pulpe, pas de lait)  jusqu’à 2h avant l’heure de l’opération (si elle est prévue à 13h, vous pouvez boire avant 11h). Vous pouvez sucer un bonbon ou mâcher un chewing-gum juste avant d’entrer au bloc.

L'EQUIPE MEDICALE AUTOUR DU DR ELSA BROCAS :

Cheffe de service : Dr E. BROCAS

– Les médecins : Tous les médecins du service sont spécialisés en anesthésie-réanimation et exercent dans plusieurs spécialités chirurgicales. Ils présentent des compétences spécifiques pour une ou plusieurs d’entre elles (médecins référents) : Dr F. ALVES, Dr S. ARNOLD, Dr O. BOUATTOUR, Dr L. BOURREAU, Dr F. BRIK, Dr D. CHOUCHANE, Dr M. FKI, Dr M. FONTAINE, Dr B. FOURA, Dr A. KHODJA, Dr MA. KOUBAA, Dr B. IBRAHIM, Dr N. LEROUX, Dr S. NZONZILLA, Dr L. SOVI, Dr ZBIDI, Dr J. ZGHAL, Dr W. ZRIBI.

– Cadre supérieure : Mme DELAGE

– Les cadres : Mme PAGNONCELLI (Faisant Fonction)

– Une équipe de 25 infirmiers anesthésistes Diplômés d’Etat.

– Les infirmiers Diplômés d’Etat en charge de de la salle de surveillance post interventionnelle (SSPI).

Pour voir comment se passe la prise en charge en chirurgie pédiatrique, regardez la vidéo en cliquant sur ce lien :

Back-To-Top
Back-To-Top