LES LAUREATS HOSPITALIERS DE APPEL A IDEES GENOPOLE 2021-2022

LES LAUREATS HOSPITALIERS DE APPEL A IDEES GENOPOLE 2021-2022

Pour sa 4ème édition, l’appel à idées innovantes a permis de recueillir 23 candidatures provenant des équipes médicales et non médicales du CHSF et du Centre Hospitalier d’Arpajon. Cette année huit idées innovantes seront accompagnées avec l’appui et les financements du réseau Génopole.

L’Appel à Idées innovantes a rencontré l’adhésion des hospitaliers avec le double du nombre de candidatures par comparaison avec 2021 ! Cette édition 2021 se démarque également des précédentes avec l’augmentation très significative (+66%) des candidatures présentées par les paramédicaux. Pour sa première participation, le Centre Hospitalier d’Arpajon a présenté trois idées innovantes dans le cadre de ce dispositif.

Le jury a fait le choix de poursuivre l’accompagnement et le financement de deux dossiers qui devraient être en mesure d’aboutir cette année grâce à ce coup de pouce supplémentaire. Ces dossiers portent sur la modélisation 3D des scanners cardiaque en rythmologie et sur la mise au point d’une application facilitant la communication avec les parents en néonatalogie.

Trois demandes de soutien formulées par des services qui postulaient pour la première fois ont été sélectionnées. Il s’agit du recours à l’intelligence artificielle pour les analyses cliniques traitées par la Pharmacie du CHSF, de la mise au point d’un algorithme dédié au traitement de l’oséoporose et de la création d’un chambre d’apaisement en psychiatrie faisant appel aux nouvelles technologies. Deux projets portés par des soignants ont également retenu l’attention du jury constitué de professionnels de la santé et de représentants de GENOPOLE (une application d’alerte des patients hospitalisés en neurologie et une application d’éducation thérapeutique axée sur l’activité physique en diabétologie). Le service de diabétologie obtient un deuxième financement pour une étude génétique consacrée aux patients diabétiques atteints de la neuro-arthropathie de Charcot.

 


Huit professionnels de santé sont lauréats du 4e Appel à idées innovantes de Genopole. La nouvelle édition a été clôturée fin 2021 en partenariat avec le Centre Hospitalier Sud Francilien (CHSF) et les établissements d’enseignement supérieur du territoire.

 

Natacha Vitrat, en charge de l’innovation biomédicale au département Recherche de Genopole, nous présente ce dispositif qui, depuis son lancement en 2018, a suscité l’intérêt de plus de 50 praticiens hospitaliers et paramédicaux dans 12 spécialités médicales différentes*.

 

Pouvez-vous nous rappeler l’objectif de l’Appel à idées innovantes ?

Nous avons créé l’Appel à idées innovantes pour faire naître des projets collaboratifs entre les services du CHSF et les laboratoires de recherche de Genopole. Notre idée était de faire bénéficier le personnel de l’hôpital de notre écosystème très riche en sciences et innovation et réciproquement, de donner l’opportunité aux chercheurs de participer au développement de solutions répondant à des besoins issus de la pratique médicale. Le CHSF partageait nos objectifs, ce qui nous a permis de mettre en place et diffuser largement l’Appel à candidatures parmi le personnel de l’hôpital.

 

Quel est le résultat de cette édition 2021 ?

23 dossiers ont été déposés cette année. Huit lauréats ont été récompensés par le jury et bénéficieront d’un accompagnement de Genopole. Nous ne laissons pas de côté pour autant les candidats ne répondant pas aux critères de l’appel à idées innovantes. Genopole a trouvé pour un tiers d’entre eux, notamment avec l’aide de ses partenaires de l’enseignement supérieur, comme les écoles Télécom SudParis, ENSIIE et ICAM, des solutions pour qu’ils se réalisent dans leurs projets.

 

Quelles sont les nouveautés ?

Cette année, l’appel a été ouvert aux centres hospitaliers d’Arpajon et Sud Essonne, qui font partie du groupement hospitalier de territoire Ile-de-France Sud que coordonne le CHSF. Je suis contente aussi de voir que le champ de l’Appel à idées s’est étendu : de nouveaux services ont déposé des projets, tels que la psychiatrie, la gériatrie et la pharmacie. Nous constatons encore cette année un engouement pour les technologies de réalité virtuelle et nous voyons émerger un intérêt pour l’Intelligence Artificielle appliquée aux données issues du soin.

 

L’appel à candidatures sera-t-il renouvelé en 2022 ?

Le nombre de candidatures a triplé depuis la 1ère édition en 2018. Avec le recul des années, les premiers résultats sont visibles. Ce dispositif a permis de créer une véritable dynamique d’innovation au sein du CHSF avec des solutions qui sont pour certaines en phase de développement pour une mise sur le marché. Donc oui, Genopole a l’intention de renouveler ce dispositif en 2022 ! J’en profite pour remercier nos financeurs pour leur soutien, ainsi que la Communauté d’agglomération Grand Paris Sud pour l’aide complémentaire qu’elle nous apporte. C’est important pour accompagner cette phase de croissance du dispositif.

*Spécialités médicales ayant participé à l’Appel à idées innovantes : anesthésiologie, cardiologie, chirurgie viscérale, diabétologie, gériatrie, médecine nucléaire, néonatalogie, neurologie, ORL, pharmacie psychiatrie, rhumatologie.

Portrait ©Xavier Renauld


 Les lauréats de l’Appel à idées innovantes #4

 

Exploration génétique de la neuro-arthropathie de Charcot

L’idée : Étude génétique d’une complication rare du diabète, la neuro-arthropathie de Charcot, au mécanisme physiopathologique peu connu, qui détruit les articulations et augmente le risque d’amputation et de mortalité. Essai pilote sur 40 patients.

Le porteur : Dr Dured DARDARI, Endocrino-diabétologie.

L’aide Genopole : accompagnement, achat de consommables de séquençage.

La collaboration : Centre national de recherche en génomique humaine (CNRGH), Unité de Recherche Clinique du CHSF.


Des outils d’accompagnement de la pratique sportive du diabétique

L’idée : Développement d’une application mobile aidant les diabétiques de type 1 à adapter les doses d’insuline lors d’une activité physique. Cet outil encouragera la pratique d’une activité physique régulière, dont le bénéfice est reconnu dans le traitement du diabète.

Le porteur : Floriane GASTON, Endocrino-diabétologie, infirmière d’éducation thérapeutique.

L’aide Genopole : accompagnement, stage élève ingénieur.

La collaboration : Télécom SudParis.


Automatisation de la modélisation 3D des cavités cardiaques pour guider l’ablation d’arythmies

L’idée : Appliquer les méthodes d’IA reposant sur l’apprentissage automatique et les réseaux de neurones sur les grandes bases de données du CHSF (scanners, coupes cardiaques pré-opératoires segmentées manuellement depuis 2014…). L’objectif est d’automatiser la modélisation 3D du cœur, nécessaire avant et pendant l’intervention chirurgicale des arythmies cardiaques complexes.

Le porteur : Dr Mohanad MAHFOUD, Cardiologie, unité de rythmologie.

L’aide Genopole : accompagnement, étude de propriété intellectuelle, stage élève ingénieur.

La collaboration : Télécom SudParis.


Mieux prendre en charge l’ostéoporose

L’idée : Un logiciel intégrant les données cliniques, les valeurs densitométriques osseuses, le score FRAX et les recommandations de l’ARS pour aider les médecins généralistes ou spécialistes non rhumatologues à mettre en place rapidement un traitement de l’ostéoporose. Reposant sur l’IA, l’algorithme reproduira le raisonnement du rhumatologue et s’enrichira progressivement.

Le porteur : Dr Raja ALAYA-DIMASSI, Rhumatologie.

L’aide Genopole : accompagnement, étude de propriété intellectuelle.

La collaboration : ICAM Paris-Sénart.


Optimiser l’analyse en pharmacie clinique

L’idée : Un outil repérant les ordonnances à analyser en priorité par le pharmacien hospitalier de manière à réduire les prescriptions médicamenteuses inappropriées. Au CHSF, 900 prescriptions sont faites par jour, d’où l’intérêt majeur de définir en amont de l’analyse pharmaceutique les prescriptions à haut risque en croisant l’ensemble des données patient (profil, analyses biologiques…) et médicaments.

Le porteur : Dr Emmanuelle RADIDEAU, Pharmacie.

L’aide Genopole : accompagnement, étude de propriété intellectuelle, stage élève ingénieur.

La collaboration : Télécom SudParis.


Une chambre sécurisante et interactive en psychiatrie

L’idée : Un espace calme et rassurant doté de murs intelligents et d’une interface interactive pour réduire le recours aux mesures d’isolement et de contention en milieu psychiatrique hospitalier. Sans écran physique, la chambre d’apaisement proposera des activités projetées sur les murs et une interaction avec l’équipe soignante, via un logiciel, un projecteur et une caméra.

Le porteur : Dr Rahma JOUINI, Psychiatrie.

L’aide Genopole : accompagnement, stage élève ingénieur.

La collaboration : ENSIIE (École nationale supérieure d’informatique pour l’industrie et l’entreprise).


Une appli pour nos tout petits

L’idée : Application sur tablette ou smartphone destinée à améliorer la communication entre les parents de nouveau-nés hospitalisés en néonatalogie et l’équipe soignante, répondant aux besoins d’informations des parents sans gêner les soins. Projet bénéficiant d’un 2e financement pour finaliser le développement et lancer la mise en place dans le service.

Le porteur : Anne BRANDICOURT, puéricultrice, Médecine néonatale.

L’aide Genopole : accompagnement, stage élève ingénieur.

La collaboration : ENSIIE.


Détecter la fibrillation auriculaire en cas d’AVC

L’idée : Un outil pour repérer rapidement, lors de l’admission de patients pour AVC, les arythmies par fibrillation auriculaire afin d’adapter la prise en charge de ces cas graves. L’algorithme sera en lien avec le moniteur cardiaque et pourra déclencher une alerte.

Le porteur : Isabelle THAUBY, Neurologie, cadre de santé.

L’aide Genopole : conseil pour étude préliminaire et financement stage élève ingénieur/Master.

APPEL A IDEES INNOVANTES 2018-2022

L’Appel à idées innovantes s’adresse aux personnels médicaux et paramédicaux du Centre Hospitalier Sud Francilien (CHSF), du Centre Hospitalier d’Arpajon et du Centre Hospitalier Sud Essonne.

L’objectif est de favoriser l’innovation hospitalière et faire émerger des projets collaboratifs entre les hôpitaux et les laboratoires de recherche avec l’appui de Genopole et en lien avec les écoles supérieures et entreprises de l’écosystème.

Les candidats soumettent une idée originale de produit, service ou procédé qui résoudrait un problème rencontré dans leur pratique et Genopole les accompagne pour la transformer en un projet de recherche et la concrétiser.


EN QUELQUES CHIFFRES

– 17 projets lancés et 6 nouvelles idées innovantes en voie de réalisation

– 5 prototypes

– 3 publications scientifiques

– 1 dépôt de brevet

– 1 projet d’entreprise

– 10 stages de Master et 2 stages d’ingénieur


LES LAUREATS BENEFICIENT :

– d’un financement d’amorçage de leur projet

– d’un accompagnement de GENOPOLE

– de l’accès à l’écosystème génopolitain et d’un partenariat avec un laboratoire, une entreprise, une école d’ingénieur…


LES PARTENAIRES SCIENTIFIQUES DE L’APPEL A IDEES

L’ENSIIE

L’ICAM GRAND PARIS SUD

TELECOM SUD PARIS

UNIVERSITE D’EVRY PARIS SACLAY


Ils soutiennent GENOPOLE :

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche

La Région Ile-de-France

Le Conseil Départemental de l’Essonne

L’Agglomération Grand Paris Sud

Back-To-Top
Back-To-Top

MESSAGE AUX USAGERS DU CHSF

Le plan blanc du Centre Hospitalier Sud Francilien (CHSF) a été déclenché dimanche 21 août 2022 en raison d’une cyberattaque.  Les mesures mises en place pour assurer la sécurité des patients ont pris effet rapidement grâce au professionnalisme, à la réactivité du personnel hospitalier et à la solidarité des établissements de santé franciliens. Toutes les consultations et les soins programmés en hôpital de jour restent assurés.L’activité obstétricale de l’établissement se poursuit. Le fonctionnement du bloc lourd n’est pas interrompu.Nos urgences restent ouvertes. Une orientation y est assurée.Pour les soins non urgents, notre Maison Médicale de Garde est ouverte de 9h à minuit, 7 jours sur 7. Vous pouvez contacter le standard de l’hôpital au 01 61 69 61 69 qui vous mettra en relation avec le spécialiste qui vous suit ou pour toute autre question.
Merci de venir en consultation avec votre dossier médical (les résultats de vos examens d'imagerie et vos analyses de biologie médicale).

Il est constaté des désistements de patients programmés (en consultation ou au bloc) ce qui pénalise le suivi de nos patients. En cas de doute, notre patientèle est invitée à prendre contact avec le standard de l’hôpital (01 61 69 61 69) qui les mettra en relation avec les secrétariats de spécialités.


Voir notre dernier communiqué