INSUFFISANTS RENAUX : LANCEMENT D’UN DISPOSITIF DE TELEMEDECINE PILOTE

INSUFFISANTS RENAUX : LANCEMENT D’UN DISPOSITIF DE TELEMEDECINE PILOTE

 

Le service de néphrologie-dialyse du Centre Hospitalier Sud Francilien (CHSF) est le premier d’Ile-de-France à expérimenter un nouveau dispositif ouvrant la voie de la télémédecine et de la téléprescripton pour la dialyse à domicile.
Depuis le printemps quatre patients suivis par le service hospitalier du Dr Valérie CAUDWELL utilisent chez eux une nouvelle solution automatisée de dialyse péritonéale connectée. Ce dispositif assure la transmission des données en continue sur une plateforme accessible par l’équipe médicale du CHSF ce qui permet aux professionnels de santé de contrôler quotidiennement le traitement. La solution informatique donne également les moyens au médecin de modifier le programme du cycleur et, par voie de conséquence, de prescrire à distance.

Cette solution facilite le traitement et donc la vie quotidienne du patient. Ce dernier n’est plus contraint de porter régulièrement son cycleur à l’hôpital pour contrôle. Cette surveillance continue limite également la fréquence des consultations.

Le service du Dr Valérie CAUDWELL est le deuxième centre de dialyse péritonéale d’Ile-de-France1. Il a donc été sélectionné par le laboratoire BAXTER (leader mondial des solutions automatisées de dialyse péritonéale), pour l’introduction de cette technique.
L’équipe médicale et paramédicale a été formée. Elle a contribué à ajuster le dispositif aux exigences du suivi hospitalier tout au long de la phase précédant le lancement. D’ici la fin de l’année, cette solution devrait être déployée auprès d’une vingtaine de patients du CHSF.

L’équipe hospitalière a adhéré à cette démarche qui rejoint les actions qu’elle porte pour promouvoir ce traitement à domicile contribuant à la qualité de vie des patients insuffisants rénaux chroniques. Dans cette perspective, le service du Dr CAUDWELL a notamment mis au point trois formations consacrées à la technique de dialyse péritonéale destinées aux infirmières libérales du département.

Autorisée par l’Agence Régionale de Santé Ile-de-France, cette solution de télémèdecine pourrait contribuer à faire progresser le nombre de personnes qui pratiquent la dialyse péritonéale à domicile puisqu’à ce jour, moins de 8% des insuffisants rénaux ont adopté ce traitement.

Back-To-Top