IFMEM – Le métier

Le métier

Le Manipulateur d’Électroradiologie Médicale Diplômé d’État exerce une profession paramédicale, il est habilité à réaliser les actes prévus dans le décret n° 2016-1672 du 5 décembre 2016 .
Ce métier s’adresse surtout à des personnes qui recherchent à la fois le contact humain, notamment avec la personne soignée, et une activité technologique sur des machines de haute technicité en évolution permanente
Le manipulateur d’électroradiologie médicale (MERM) doit être capable d’effectuer pour le patient, dans les meilleures conditions humaines et techniques, des actes de soins et d’explorations dans le respect des bonnes pratiques permettant d’aboutir à un diagnostic ou à un traitement.

Le MERM est un professionnel de santé paramédical qui agit sur prescription et responsabilité médicale.
Il réalise les investigations relevant de l’imagerie médicale (radiologie de projection, scanographie, I.R.M, médecine nucléaire), de l’électrophysiologie (EEG) et des traitements (radiothérapie).

En raison de l’évolution permanente des techniques et des procédures d’imagerie médicale et de radiothérapie, il doit manifester des capacités d’adaptation certaines.
Le MERM a un rôle soignant et un rôle médico-technique. De plus, il doit être le garant des règles d’hygiène, d’asepsie, de sécurité et de radioprotection lors sa pratique professionnelle.

 

Le diplôme

Le diplôme d’Etat permet un exercice direct du métier dans le secteur public ou privé, après 3 ans de formation.
Le diplôme vaut également pour grade de licence professionnelle et peut aussi constituer une voie d’accès à la poursuite d‘études universitaires vers des masters en ingénierie médicale, radio-physique…

Evolution de carrière

Possibilités de spécialisation grâce à des D.U de dosimétrie ou d’échographie
Possibilité d’évolution de carrières vers des fonctions de cadre de santé ou cadre formateur

La rémunération

En secteur public, le MERM est embauché directement au 2ème échelon, indice majoré 338 (chiffres 2016) soit 1574.43 € bruts par mois (les gardes, astreintes, week-end et nuits ne sont pas comptabilisés), pour une durée de travail hebdomadaires de 35 heures.
En secteur privé, la rémunération est variable, elle tient compte de la convention collective en vigueur dans l’établissement.

Back-To-Top