Couverture presse nationale pour l’équipe de néonatalogie

Couverture presse nationale pour l’équipe de néonatalogie

 

La matinale de BFM (du jeudi 31 août) a choisi le centre périnatal de type 3 du CHSF pour rendre compte des premiers résultats encourageants de l’enquête «Epipage 2» de l’INSERM consacrée au suivi des enfants prématurés. Son chef de service, le Dr Michèle GRANIER, fait partie de l’équipe scientifique de l’enquête. Le service de néonatalogie du CHSF a donc fait l’objet d’une couverture médiatique nationale suite à la présentation, mercredi 30 août, des premiers résultats observés sur des enfants nés en 2011. Conduite sur 5 500 enfants, l’étude «Epipage 2» témoigne de l’amélioration de la survie des nouveau-nés prématurés. Ce taux a évolué de 80% à plus de 90% en l’espace de 20 ans. L’enquête démontre également la réduction des séquelles dans le développement de l’enfant grâce à l’amélioration de la prise en charge. L’étude de l’INSERM souligne le caractère primordial du dépistage et du suivi afin de prévenir ou de corriger les troubles cognitifs (notamment dans le domaine  des apprentissages scolaires) auxquels ces enfants nés avant terme sont plus exposés.


Cette préoccupation a été intégrée par l’équipe de néonatalogie du CHSF qui a été parmi les premières à mettre en place un réseau de suivi post natal Ville/Hôpital des enfants vulnérables (le Réseau Pédiatrique du Sud et Ouest Francilien – RPSOF). Grâce à ce réseau, les professionnels de santé d’Ile-de-France partagent leurs compétences et leurs moyens pour accompagner et prendre en charge les nouveau-nés à risque de troubles du développement.
Soutenu par l’Agence Régionale de Santé, ce réseau contribue à homogénéiser le suivi des nouveau-nés vulnérables dans notre territoire de santé.

Reportage BFM du 30 août 2017 dans le service de néonatalogie du CHSF

Back-To-Top